Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 11:29

 

TRANSE01.JPG

12 ans après, dernier épisode, dernière rencontre lors de l'exposition "Moebius Transe Forme" à la Fondation Cartier où j'avais été convié pour le vernissage le Dimanche 12 Octobre 2010 de 15 à 21 heures.

Ce jour-là, sous un soleil radieux, dès 14 heures une longue file d'attente se forme et se presse aux portes de la Fondation Cartier, un bâtiment de verre à la transparence et aux reflets conçu par l'architecte Jean Nouvel et situé Bd Raspail à Paris dans le 14 ème arrondissement. Chacun, muni de sa précieuse carte d'invitation pour 2 personnes (en relief, s'il vous plaît!), piaffe et piétine d'impatience. 15 heures, c'est l'ouverture! Quelques "Gardiens du Temple" habillés de noir, filtrent le public en ramassant la précieuse carte que je ne récupèrerais que bien plus tard dans la soirée. Cela bouchonne à l'entrée et à l'accueil général. J'essaye de repérer rapidement les sens d'orientation de l'expo. A gauche au rez de chaussée, la partie consacrée à GIRAUD, à droite en sous-sol, la seconde partie consacrée à MOEBIUS...Trop tard déjà trop de monde à la queue leu-leu. Je prends l'option de monter directement à la bibliothèque de la Fondation où sont vendus des tas d'objets dérivés consacrés à cette expo (tee-shirts, cartes postales, marque-page, dossier de presse, puzzle, boîte à cachous, magnets, boîte de crayons couleurs, livre de coloriage, affiches), bref de quoi ravir les fans de Giraud/Moebius.

 

Le must restant le gros ouvrage, catalogue de l'expo qui s'arrache comme des petits pains. Les 10000 exemplaires tirés et vendus 49 € pièce seront très vite épuisés. Reste pour les plus fortunés d'entre nous le coffret "Moebius Transforme" avec lithographie inédite et tirée à seulement 150 ex. 2 mois après on retrouvera sur des sites de ventes aux enchères le tirage normal vendu entre 400 et 500 € et le tirage luxe à 1800€ !!!. Après mon petit marché (qui durera plus d'une heure), me voilà les bras encombrés de 2 sacs plein à ras bord...J'ai finalement craqué pour le tirage luxe vendu 350 €. Surplombant l'expo Giraud, je me décide de prendre quelques photos "aériennes". Mal m'en pris, 1 minute après, un homme en noir, venait me faire une remontrance...Interdiction de prendre des photos...Bien entendu, je n'avais pas ma carte de presse. Vers 16 h, je  décide de ressortir pour déposer mes 2 sacs dans la voiture....Voilà qui est fait. Je peux retourner tranquillement voir cette expo, les mains dans les poches.

Entretemps, Jean est enfin arrivé, se prêtant déjà à l'entrée à la foultitude de questions des fans qui l'entourent. Impossible de l'approcher pour l'instant. Je décide donc de prendre mon mal en patience.

Je prends finalement position dans la file d'attente au RDC pour découvrir l'expo consacrée à GIRAUD et Blueberry. Les organisateurs ont pensé à tout. En effet quand on l'aperçoit du dessus cette exposition prend la forme d'un Grand Huit, symbole de l'infini moebiusien.  

Des centaines de planches et de dessins originaux défilent sous les yeux ébahis des admirateurs, chacun décrivant à sa manière ce qu'il ressent devant tel ou tel dessin. On prend son temps mais ça bouchonne !!! Allons faire un petit tour dehors et profiter des quelques rayons de soleil automnal. La queue dehors ne cesse d'augmenter à croire que les Parisiens s'étaient tous donné rendez-vous à la Fondation Cartier. Autour du bâtiment quelques dizaines d'aficionados discutent vraisemblablement de la même chose et de la splendeur de cette exposition. J'entrevois quelques personnalités. Pour n'en citer que quelques uns: Enki BILAL, Jean-Pierre DIONNET, MEL (Michel Edouard LECLERC), Eric NOLEAU. Jean est arrivé, répondant aux questions de ses fans, dédicaçant son ouvrage "Moebius Transe-Forme". Difficile encore de l'approcher mais je suis du genre têtu. Ce n'est que partie remise

Descente en sous-sol pour admirer les originaux de Moebius. Salle dans une semi pénombre, ambiance feutrée...Chaque dessin est  mis en valeur par un éclairage subtil. Des vitrines également éclairées avec d'autres dessins, des colonnes avec des objets sont implantées au milieu de cette vaste salle. Plus de 300 dessins (planches originales, carnets, objets) sont exposés dans cette magnifique exposition...Du jamais vu !

Allez, après une bonne heure d'immersion en sous-sol, je remonte à la surface. Il me reste à voir un film d'animation 3D, réalisé par Moebius himself et BUF Compagnie, inspiré de l'histoire courte "La Planète Encore ". Cela ne dure pas très longtemps mais c'est juste suffisant pour vous en mettre plein la vue.

Enfin, enfin Jean, entouré de quelques membres de sa famille et de quelques collaborateurs semble être disponible. Je m'approche de lui, lui serre la main en me présentant. Ce n'était pas la peine "Ah Sapristi, la croisière inoubliable" (On est 12 ans après). Le temps de le féliciter pour son exposition "Métamorphoses", je sors un petit dessin original, une carte de Noël que je lui soumets. Un instant il reste médusé et ébahi devant ce dessin, lui explique que celui-ci appartenait à une de ses collaboratrices (et sûrement admiratrices) du journal auquel il participait avec André CHERET (NB: Cette revue s'appelait 5/5 Forces Françaises en Allemagne dont la rédaction était située à Baden-Baden). Et sa mémoire revient: "Ah oui, c'était pour une des secrétaires de ce journal, une certaine F.C" (Je tais volontairement son identité par discrétion). Il éclate de rire "Mais comment-as eu cela", me demande t'il. "C'est simple, elle le vendait sur le Bon Coin...J'étais là au bon moment et lui ai acheté" lui répondis-je. Jean resta très sensible à cette carte de Noël datant de 1959 (un demi-siècle !), avec ses petites tâches de rousseur.

Courte entrevue et brève conversation qui, dans mon esprit, ont été interminables mais qui finalement n'ont duré réellement que 5 à 10 minutes mais inoubliables pour moi.

Ce fut la dernière fois où j'ai pu côtoyé Jean. Je l'avais de nouveau invité à Dieppe pour fêter les 30 ans de Sapristi en 2012 mais on connaît tristement la suite.

Pour terminer ce 3 ème et (hélas) dernier acte et pour lui rendre un dernier hommage l'édito du n°27 de Sapristi qui reflète très bien la Bonne Personne qu'était Jean Giraud-Moebius.

Je tiens à préciser que toutes les photos prises lors de cette expo sont © Alain LEDOUX et toutes les illustrations et 2 photos sont © Moebius & Fondation Cartier

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions Sapristi
  • : Album souvenir qui retrace la vie de la revue BD "SAPRISTI" Commentaires et publications news BD, archives Jean GIRAUD/MOEBIUS
  • Contact

Recherche

Liens